AG de la BAD à Malabo : Kanny Diallo y était !

Kanny Diallo

Malabo, la capitale équato-guinéenne, abritera du 11 au 14 juin 2019, les travaux au sommet de la 54ème Assemblée annuelle du Conseil des Gouverneurs de la Banque Africaine de Développement (BAD) ainsi que les assises de la 45ème Assemblée annuelle du Conseil des Gouverneurs du Fonds Africain de Développement (FAD). En sa qualité de Gouverneur du Groupe de la BAD pour la Guinée, Mme Kanny Diallo, Ministre du Plan et Développement Economique conduira la délégation guinéenne à ses grandes assises regroupant « le gotha » de la finance et des questions stratégiques du développement en Afrique.

Ces assemblées statutaires constituent en effet, l’événement le plus important dans l’agenda du Groupe de la BAD. Elles regroupent, chaque année quelque 3.000 délégués comprenant des ministres africains de l’économie, des finances et du plan, des décideurs politiques, des acteurs du secteur privé, de la société civile, des groupes de réflexion, des chercheurs et universitaires ainsi que des professionnels de médias qui débattent des questions clés relatives au développement de l’Afrique. La thématique choisie pour nourrir les réflexions et débats à ses assises de Malabo porte sur « L’intégration régionale pour la prospérité économique de l’Afrique », une des cinq priorités stratégiques du Groupe de la BAD pour l’Afrique.

L’expertise guinéenne au service de l’Afrique !

Connue et reconnue pour son expertise et sa compétence dans les rouages du Groupe de la BAD, Mme Kanny Diallo, porteuse de la vision stratégique du Chef de l’Etat et du gouvernement pour une Afrique intégrée et forte sur l’échiquier mondial, ouvrira les débats, lors du grand forum spécial, consacré aux «Partenariats porteurs de transformations : comment combler le déficit énergétique de l’Afrique par des initiatives régionales ». Mme la Ministre du Plan et du Développement Economique fait partie d’un cercle restreint de 4 Gouverneurs panélistes, choisis par les organisateurs pour animer ces échanges de hautes factures dont les conclusions et recommandations sont extrêmement attendues par la BAD dans la mise en œuvre de sa stratégie sur l’intégration régionale. Il est important de souligner que 86,8 % des engagements de la BAD en Guinée vont d’ailleurs, au secteur des infrastructures (énergies, transports et industries). Le gouvernement guinéen ayant décidé de mettre l’accent sur la réalisation des infrastructures pour porter sur des bases solides la croissance et le développement inclusif et durable du pays.

Très sollicitée, Mme la Ministre Kanny Diallo participera également aux travaux du Comité Directeur Mixte du Conseil des Gouverneurs, cadre où on discutera des questions majeures à l’ordre du jour à l’effet de faire des propositions et recommandations pertinentes à soumettre à la grande session plénière des Assises des Gouverneurs. Seront au menu des discussions à Malabo : des questions brulantes concernant la Zone de libre-échange continentale « ZLEC » et son opérationnalisation annoncée en juillet 2019, les scénarios possibles de la 6ème Augmentation Générale du Capital (ACG-VI et VII) ainsi que la reconstitution du Cycle du FAD (Fonds Africain de Développement) afin de permettre au Groupe de la BAD de disposer de suffisamment de ressources concessionnelles pour financer les efforts de développement en Afrique.

Outre ses rencontres au sommet, Mme la Ministre du Plan et du Développement Economique et son équipe mettront à profit, ces assises de Malabo pour passer en revue, avec les experts et techniciens en charge du « Dossier Guinée » le grand Portefeuille de la coopération stratégique « BAD GUINEE » pour la période 2018-2022. Une occasion de faire le point sur la mise en œuvre du PNDES qui bénéficie, depuis les travaux du Groupe Consultatif de Paris « du soutien de la communauté des bailleurs de fonds, partenaires techniques et financiers de la Guinée » parmi lesquels figure en bonne place, le Groupe de la BAD. Le PNDES, on le sait, est l’instrument opérationnel de la Vision prospective du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et de son Gouvernement, de bâtir une Guinée, « Pays Emergent » à l’horizon 2040.

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes : les engagements de la BAD triplés en moins de 10 ans en Guinée !

Un partenariat stratégique qui s’est davantage renforcé et diversifié depuis 2011. Illustration de la qualité et de la densité de ce partenariat, le niveau d’engagement de la Banque en Guinée s’élève à date, à 401,69 millions d’Unités de comptes (soit environ 562,36 millions de Dollars EU). Il est à noter que le portefeuille actif de la Banque en Guinée comprend quinze (15) opérations avec un total d’engagement de 345, 39 millions d’Unités de Comptes (UC), auxquelles vont s’ajouter trois (3) opérations déjà approuvées par le Conseil d’administration de la Banque mais pas encore signées, représentant un engagement total de 56,3 millions UC. Par ailleurs, il faut aussi souligner que quatre (04) projets d’assistances techniques (en cours ou nouvellement approuvés) totalisent des engagements de 2,7 millions de dollars, mobilisés sur divers Fonds Fiduciaires de la Banque.

Il est utile de rappeler qu’entre 2015 et 2018, sous l’impulsion de Mme la Ministre du Plan et du Développement, grâce à son leadership et le travail technique des cadres et experts du MPDE et du Bureau Pays de la BAD en Guinée, les engagements nets de la Banque en Guinée ont été multipliés par 3,1 passant de 180 millions de dollars américains à fin 2014, à 562 millions de dollars américains en 2018. Le portefeuille est composé de 10 opérations régionales pour 74,9% des engagements, de 7 opérations publiques nationales pour 7,6% et d’un projet du secteur privé pour 17,6%. Le programme indicatif des engagements futurs de la Banque sur la période 2019-2022 s’élève à 535 millions de dollars américains. Ces investissements seront concentrés dans les secteurs de l’agriculture et de l’énergie.

A préciser enfin, que la mission essentielle du Ministère du Plan et du Développement Économique est de bâtir des stratégies et élaborer des politiques appropriées pour apporter des réponses plus structurées aux défis présents et à venir du développement socio-économique durable et inclusif de la Guinée.

Cellule de Communication du MPDE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
34 ⁄ 17 =