Dadis : « Moi je ne suis pas pressé… »

Moussa Dadis Camara (Ancien Président de la Transition en Guinée)

oussa Dadis Camara, ancien chef de la junte (2009) s’est prononcé ce jeudi matin 30 mai sur un certain de questions d’actualité nationale. Telles, la modification constitutionnelle ; les propos polémiques de l’honorable Amadou Damaro Camara ; la démission de Cheick Sako du gouvernement Kassory Fofana.

C’était chez nos confrères des « GG » de la radio Espace. Concernant le projet de la nouvelle constitution, Moussa Dadis Camara n’a pas voulu ouvertement se prononcer sur cette actualité brulante. Il s’est contenté de dire qu’il n’est pas préparé à débattre de cette question maintenant et qu’il pourrait une prochaine fois. Pour lui tirer certainement la langue, il a été dit qu’il serait déjà pour la nouvelle constitution. Mais droit dans ses bottes, Moussa Dadis a dit que ces propos n’engagent que ceux qui les tiennent. « Avec tout le respect que je vous dois, comprenez-moi… », résiste Dadis Camara.

Le retour de Dadis Camara au pays natal …
A la question de son retour au pays natal, la Guinée, Dadis Camara surprend :

« Moi je ne suis pas pressé pour revenir en Guinée. Personne n’a le pouvoir de décider de son sort. C’est Dieu qui va décider ça. Ce que je demande à Dieu c’est de me préserver la santé et de préserver la paix et la prospérité dans mon pays ».

Pour Dadis Camara, son séjour à Ouagadougou ne tient qu’à un problème de temps. Et fataliste devant l’Eternel, l’ancien chef de la junte s’en remet à Dieu. « Ce que Dieu veut c’est ça qui se réalisera. Si le moment arrive, personne ne peut rien contre ça. Moi je ne dis pas qu’il faille que je rentre tout de suite coute que coute… »

Le cas Damaro, Dadis joue l’apaisement…
Pour ce qui concerne les propos de l’honorable Damaro Camara qui auraient froissé Moussa Dadis Camara, l’ex-chef de la junte joue l’apaisement.

En effet, Amadou Damaro Camara aurait traité Moussa Dadis Camara de pompiste. C’était au cours d’une émission radio, il y a peu. Suite à ces propos, des partisans et sympathisants de Dadis Camara se seraient remués en région forestière. Pour tenter de calmer la tempête qui gagnait le terrain, Dadis Camara a cru bon d’appeler à la retenue. « Ce que Damaro a dit de moi à savoir que j’étais un pompiste, je pense que c’est une erreur de langage. J’étais le directeur général des hydrocarbures. La Sagesse me commande de le pardonner, je suis un homme de paix. Je demande à mes partisans de se calmer pour éviter que des esprits malintentionnés se servent de cette situation pour semer le désordre en région forestière».

Ses rapports avec Sekouba Konaté
Dadis Camara dit n’etre pas contre le général Sékouba Konaté qui a été un compagnon. «Je suis un homme de paix. Il y a des moments, il m’appelle ».

Ses relations avec Alpha Condé
Dadis Camara : « mes relations avec le président de la République sont au beau fixe. Il a beaucoup respect pour moi, j’ai beaucoup de respect pour lui… »

Source : Guinetime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
19 + 5 =