Crise sociopolitique en Guinée : Martine Condé invite les hommes de médias à plus de responsabilité et d’esprit patriotique

Une réunion de concertation portant sur la situation sociopolitique actuelle de la Guinée, s’est tenue entre la Haute Autorité de la Communication (HAC) et les patrons de médias. C’était ce mardi 13 novembre 2018, dans les locaux de ladite institution.

Selon Martine Condé, la HAC a tenu à cette rencontre, pour échanger avec les hommes de médias, sur la situation sociopolitique actuelle de la Guinée, et en particulier sur le rôle des médias dans ce contexte.

« Nous vivons en effet, depuis plusieurs semaines, une situation de tensions, marquée par la grève des enseignants, des manifestations politiques, des violences dans certaines parties de la capitale et même à l’intérieur du pays. Ce contexte de crises, oblige les professionnels de médias que vous êtes, à plus de responsabilité, car votre rôle est essentiel dans le renforcement de la démocratie, la préservation de la paix et de la stabilité dans le pays. La loi sur la liberté de la presse vous donne le droit de permettre à tous les courants de pensée et d’opinion, de s’exprimer. C’est normal dans une société démocratique », a déclaré la présidente de la Haute Autorité de la Communication, tout en ajoutant que, ce droit doit s’exercer avec responsabilité et esprit patriotique.

Après s’être réjouie du travail professionnel de certains médias en cette période, Dame Martine Condé, s’est montrée amère sur la façon de faire d’autres.

« Il y a en effet beaucoup de médias qui assurent une couverture équilibrée et responsable des évènements qui se produisent en Guinée depuis plusieurs semaines. A ceux-là, j’adresse tous mes encouragements et les invite à persévérer dans ce sens. Nous devons ensemble reconnaître aussi que parmi les médias guinéens, il y en a, qui ont un traitement tendancieux de l’information, qui commettent des dérapages. Ces derniers vont à l’encontre des dispositions de la loi L002, portant Liberté de la presse et de la charte déontologique des médias », a-t-elle fustigé.

Enfin, Dame Martine Condé, a invité les associations de presse, à s’impliquer davantage dans la qualification du travail des médias.

« Il y va de l’intérêt des professionnels qui veulent voir le journalisme garder ses lettres de noblesse en Guinée. J’interpelle particulièrement les patrons de presse qui doivent se montrer à la hauteur des enjeux. J’insiste sur le rôle des associations de presse qui doivent agir comme des organes d’autorégulation », a conclu la présidente de la HAC.

Source: mosaiqueguinee.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
21 − 20 =