Énergie: EDG tend la patate chaude aux sociétés minières…

Plusieurs initiatives sont en cours d’expérimentation avant même la fin des travaux du barrage hydroélectrique de Souapeti.

Cependant, le ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique appuyés par la société Electricité de Guinée (EDG) a tenu  vendredi 06 Juillet à Conakry, un atelier de présentation sur le raccordement futur des miniers sur le réseau interconnectés après mise en service de Souapiti. Un projet appuyé par le département des Mines et de la Géologie.

L’objectif de la rencontre de ce vendredi était de rassurer des acteurs des sociétés minières, de la garantie et les avantages liés à la consommation de l’électricité hydraulique. Également, les inciter à se raccorder au futur réseau de Souapeti afin de bénéficier une énergie propre, de qualité et moins couteuse. Cela, tout en participant activement au développement économique du pays.

Cet atelier, présidé par le Ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Chéick Taliby Sylla, a connu également la présence de son homologue des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba et la participation d’une quinzaine de sociétés minières dont la CBG, la SAG, CHALCO etc…

Au cours de cet atelier, l’occasion a été mise à profit pour expliquer l’apport inestimable du barrage Souapiti de capacité 450 MW, qui  sera couplé avec Kaléta pour mettre fin au calvaire des guinéens relatif à la desserte d’électricité. A cet effet, le barrage Souapeti qui sera fonctionnel à l’horizon 2019-2020, permettra de garantir l’électricité durant toute l’année y compris la période d’étiage.

Dans son allocution, le ministre Cheick Taliby admet que l’Énergie est au cœur du développement de la Guinée à travers la synergie énergie-mines.

Pa r la suite, il soutiendra que la mise en service du barrage Souapeti  changera radicalement la situation du pays. Ainsi, la Guinée, produira une énergie en grande quantité et qualité permettant de mettre une bonne partie à la disposition du secteur minier et vendre l’excédent aux pays de la sous-région.

Poursuivant son allocution, M. Sylla dira que la production du barrage Souapeti, permettra à EDG de vendre une partie de son produit dans le but de favoriser son équilibre financier et mettre fin à la subvention de la société par l’Etat.

En outre, Cheick Taliby Sylla a invité les opérateurs économiques à s’engager dans ce projet à travers la signature des contrats avec EDG pour la fourniture de l’électricité hydroélectrique.

C’est dans cet état d’esprit que son homologue, Abdoulaye Magassouba, affirmera que c’est une obligation pour les sociétés minières de collaborer avec EDG afin de participer au développement économique du pays.

Pour sa part, l’Administrateur général d’EDG, Abdendi Attou, ajoutera que la centrale de Souapiti sera accompagnée par la construction  de nouvelles lignes d’interconnexion, qui constitueront des points de raccordement que les miniers pourront directement intégrés.

C’est pourquoi, Il a attiré l’attention des acteurs miniers, sur le fait que les tarifs qui seront proposés seront très compétitifs et plus avantageux que l’autoproduction actuelle.

Enfin, il annonce la mise en place d’un guichet unique pour permettre aux miniers de procéder aux démarches nécessaires au raccordement ou à un abonnement.

Par ailleurs, la conseillère  du ministre des mines et de la Géologie, Barrtou Baldé,  a fait une estimation des besoins énergétiques pour les sociétés minières. Pour elle, EDG doit se rapprocher de ces sociétés pour les convaincre d’acheter l’électricité hydroélectriques.

Au sortir de cet atelier, les participants ont majoritairement apprécié l’initiative.

« On est rassuré, les différentes présentations faites lors de l’atelier étaient claires et important. Nous avons toutes les assurances pour la future fourniture d’électricité de qualité efficace pour les sociétés minières », a souligné le Conseiller Juridique de la SAG, Moussa Magassouba,

Source:Scoopguinee

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
6 + 10 =