Communales : où est la neutralité de l’Administration Publique ?

Bien avant le démarrage de la campagne électorale du 4 février prochain, les observateurs de la vie politique guinéenne s’accordent à constater de visu que tous les membres du gouvernement y compris le Président de la République et son Premier ministre se sont tous déployés dans les préfectures et sous-préfectures du pays. Le mot d’ordre de chaque personnalité est d’évoquer devant les populations toutes les réalisations et actions du gouvernement ces derniers 7 ans du chef de l’Etat, le Pr. Alpha Condé. Cet acte n’a pas laissé indifférente l’opposition républicaine qui a dénoncé cet état de fait, singulièrement l’utilisation irrationnelle des véhicules de l’Administration publique pour mener la campagne électorale des actuelles communales et communautaires. Sans compter que selon de bonnes sources, ce sont des centaines et des centaines de billets de banques qui se distribuent pour acquérir l’adhésion des pauvres populations souvent dupes.

A vrai dire, aujourd’hui, en cette période électorale, l’Administration publique est paralysée à cause de l’absence totale et entière de tous les ministres qui séjournent chacun dans sa ville natale où paraît-il, ils pourraient attirer plus de sympathie aux populations qui sont pour la plupart des parents à chacun d’eux.

Les observateurs, généralement bien informés, révèlent que des candidats soi-disant « candidats indépendants », ne le sont que pour la forme du fait qu’ils auraient reçu de l’argent pour la cause d’un certain parti politique très puissant.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que les membres du  gouvernement ont pris d’eux-mêmes, l’initiative de se rendre à l’intérieur du pays pour parait-il mériter davantage la confiance du chef de l’Etat qui s’apprêterait à faire bientôt le ménage dans son écurie. Chacun craindrait d’être remercié.

ScoopGuinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Solve : *
2 ⁄ 2 =